Isabelle Quentin

Usages, numérique, éducation, réseaux d'enseignants, MOOC

Communautés d’enseignants : partager et oser d’autres pratiques pédagogiques

Bonjour, je vous propose l’extrait d’un échange très constructif que j’ai eu avec Monique Royer pour le Café Pédagogique la semaine dernière. Vous pourrez lire l’article dans sa globalité ici.

Quels enseignements avez-vous tiré de votre propre expérience de créatrice et d’animatrice de réseaux ?

Cette expérience a été pour moi très enrichissante. Elle m’a permis de me confronter aux pratiques professionnelles de dizaines de collègues. Voir de quelle manière mes collègues abordaient les différentes notions du programme m’a aidé à progresser. Cela m’a poussé à innover dans mes classes. J’en profite pour remercier tous les collègues qui ont accepté de partager ainsi leurs cours et leurs expériences de terrain. J’ai également appris à animer un réseau au quotidien : faire émerger un sentiment de respect et de confiance entre les membres, inventer des règles de fonctionnement facilitant la coopération et le travail de groupe, trouver des astuces, des moyens et des techniques pour capitaliser la connaissance créée dans le réseau etc.

Comment naissent ces communautés ? Est-ce qu’on observe un cycle de vie pour ces réseaux ?

Elles naissent spontanément par la seule volontiers de leur(s) créateur(s).  Il est difficile de répondre à la question sur le cycle de vie. Les réseaux d’enseignants bien sûr évoluent, se transforment, peuvent parfois disparaître, puis renaître. Cependant chacun possède son histoire et sa trajectoire personnelle. Je n’ai pas observé de cycle de vie commun à l’ensemble des réseaux que j’étudie.

Que recherchent les enseignants dans ces réseaux ? Un espace collectif de construction, une reconnaissance à travers la publication de leurs contributions, un lieu de liberté ?

Je pense que c’est un peu tout cela à la fois. Le besoin de reconnaissance semble être un moteur important. Les membres impliqués dans ces réseaux disent aussi qu’il s’agit pour eux d’un moyen de pratiquer leur métier en étant plus efficace. Ils disent gagner du temps en utilisant les ressources produites et mutualisées dans le réseau. Ils sont nombreux également à souligner que leur participation (active ou non) leur permet de briser un isolement  ressenti.

Ils disent aussi avoir découvert grâce au réseau qu’ils fréquentent de nouvelles pratiques mises en œuvre et partagées par d’autres ce qui leur a permis d’oser tester d’autres méthodes pédagogiques dans leurs classes.

Propos recueillis par Monique Royer pour le café Pédagogique

Publicités

2 commentaires sur “Communautés d’enseignants : partager et oser d’autres pratiques pédagogiques

  1. Anne ANNO FLORAC
    20 janvier 2012

    Bonjour,

    J’attire votre attention sur les professeurs documentalistes.

    Enseignants « à part » (ni tout à fait prof, ni tout à fait gestionnaires ; seuls bien souvent dans leur établissement), ils ont l’habitude des pratiques de mutualisation voire les recherchent pour rompre leur isolement.

    Il me semble que ces réseaux participent de leur construction d’identité professionnelle tout comme de leur quête de reconnaissance.

    Quelques exemples :

    DOC POUR DOCS, « site mutualiste et indépendant, réalisé à domicile par des documentalistes de CDI, pour les documentalistes. » (on notera au passage l’abandon du terme « professeur » 😉 )
    http://docsdocs.free.fr/

    Le site CITEDOC, « site des professeurs-documentalistes de l’enseignement catholique de Bretagne », décliné en plusieurs communautés d’échange (sur PMB, logiciel de gestion/recherche documentaire ; citédoc bibli : mutualisation de notices bibliographiques ; netvibes : portail de ressources)
    http://www.citedoc.net/

    Le site EPROFSDOCS, le site des enseignants documentalistes du CRDP d’Aix-Marseille a des rubriques de mutualisation.
    http://eprofsdocs.crdp-aix-marseille.fr/

    Mais aussi tous les sites de profs qui mettent à disposition leurs « trouvailles » :

    Un des plus connus : LES SIGNETS DE GHISLAIN CHASME
    http://www.ghislain-chasme.net/signets/

    Le moins connu : LE MIEN !
    http://www.netvibes.com/cdi-argensol#Accueil

    et tous les blogs (voir par exemple ceux sur le netvibes de Citédoc).

    En espérant vous avoir modestement apporté ma contribution…

    Mme ANNO-FLORAC Anne
    Professeur documentaliste – Documentaliste Ressource Bassin Carpentras-Orange
    LP Argensol
    80, rue Henry Dunant
    84100 ORANGE

    PS/ Un p’tit coucou à Monique Royer avec qui j’étais au lycée 🙂

    J'aime

    • isabellequentin
      20 janvier 2012

      Merci beaucoup pour ce commentaire et la liste de réseaux dont certains m’étaient encore inconnus :-(.
      Je vais m’y intéresser de plus près afin d’identifier si les résultats obtenus en analysant les données issus des réseaux d’enseignants autres que documentalistes peuvent être transférés à cette discipline.
      Encore merci pour toutes ces informations très utiles.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 20 janvier 2012 par dans Articles, et est taguée , , , .
%d blogueurs aiment cette page :