Isabelle Quentin

Usages, numérique, éducation, réseaux d'enseignants, MOOC

Sens et etymologie du mot Réseau

Le mot réseau est  un terme générique utilisé dans différents champs disciplinaires, tels que l’histoire, la géographie, les mathématiques, la sociologie ou les sciences de la gestion. Ce terme est employé pour désigner soit un ensemble de flux, une infrastructure ou encore pour décrire des interactions entre des personnes ou des groupes de personnes.  Cette polysémie nécessite de clarifier les sens et les concepts associés au mot réseau.

Le réseau est d’abord un filet pour capturer ou pour retenir

Le mot réseau se construit au travers une longue filiation. Dès le 1er siècle avant JC, les rétiaires sont des gladiateurs à pieds armés d’un poignard, d’un trident et d’un filet (le reta) dont ils se  servaient pour capturer leurs adversaires. Au 12e siècle, le mot résel désigne un filet utilisé pour capturer de petits animaux. Le réseul au 16è siècle désigne un filet dans lequel les femmes retiennent leurs cheveux.  Le réseul est devenue la résille (filet à large maille qui retient la chevelure, Le petit Larousse, 1996).Au sens figuré, Le réseau signifie alors, tout ce qui peut emprisonner l’homme, entraver sa liberté ou menacer sa personnalité.

La métaphore textile

Dès 17e siècle, le mot « réseau » désigne un entrecroisement de fibres textiles ou végétales utilisé par les tisserands et les vanniers. Cette métaphore restera longtemps associée au concept du réseau. Les dictionnaires donnent ainsi plusieurs définitions du mot « réseau » basées sur cette métaphore. A titre d’exemples, nous pouvons citer :

  •  Fonds de dentelle à maille géométrique. Le petit Larousse, 1996, p.882.
  • Tissu à mailles très léger. Les tulles. Tissus à réseaux, formés de fils plus ou moins tordu.s. J. Coulon, Technol. gén. modiste, 1951, p. 51.
  • Fond de dentelle à mailles au dessin géométrique. Les dentelles sont des tissus lâches, transparents, à longues mailles sans chaîne ni trame. Sur ce tissu appelé réseau se détachent des ornements faits à part ou en même temps que lui.Blanquet, Technol. mét. habill., 1948, p. 105.

Le réseau comme un espace dynamique

A partir du 17e siècle, le mot «réseau»  commence à être utilisé dans des champs disciplinaires variés au gré des découvertes scientifiques et d’une réflexion sur l’espace concret et ses mesures. Ces emprunts sont si nombreux qu’il est difficile d’en dresser une liste exhaustive. Nous nous contenterons de quelques exemples pour illustrer nos propos. Les philosophies des Lumières au XVIIIe siècle assurèrent la diffusion de ces écrits sous une forme d’un réseau. Les militaires construisent des réseaux de fortifications (les fortifications de Vauban). Le réseau de triangulations de Cassini, 1780) constitue une étape essentielle vers une mise en carte rationnelle de l’espace géographique. Nous pouvons également souligner une extension de ce terme pour désigner les réseaux de résistance pendant la Seconde Guerre mondiale. Au 18ème siècle, le sens mot réseau subit une première transformation sémantique. Le réseau suit toujours le modèle textile mais il commence à prendre un caractère dynamique. L’aspect dynamique du réseau se retrouve dans les écrits de Diderot (le rêve de d’Alembert, 1769 ed de 1984, p°49). Un réseau est un ensemble de brins capables de développement, réunis en faisceaux. C’est la fibre elle-même qui se déploie comme une tentacule, et réagit tout entière aux sollicitations. La notion de « réseau » a toujours le sens d’un « filet » statique ou dynamique, mais que rien ne circule encore le long de ses fibres.

Introduction de la notion de circulation dans les fibres du réseau

La notion de circulation est associée au concept de réseau à partir de la découverture de la circulation du sang dans le réseau veineux par Harvey en 1628.Au cours des 19e et 20e siècles, le développement d’infrastructures soutenues par de nombreuses innovations industrielles vont finir d’installer la notion de circulation dans le concept de réseau. A cette époque, le réseau routier français passe de 30 000 Km avant la révolution à plus de 600 000 Km dans les années 1880. Une volonté politique (plan Freycinet, 1878) soutenue par des innovations technologiques (écartement identique des rails et mise en place d’aiguillages) font passer le nombre de voyageurs/km de 100 millions à 11 milliards au cours de la seconde moitié du 19e siècle. L’invention du télégraphe (Chappe, 1792), du téléphone (Bell, 1876), les dispositifs de captage des ondes radio (Hertz, Branly, Lodge, Tesla, Popoff) puis la « télégraphie sans fil » ou TSF (Marconi, Edison, Fleming, Lee de Forest) couvre la planète de réseaux de communication. Dans l’industrie, un réseau de distribution est un ensemble d’installations et d’organisations permettant d’acheminer et de livrer un produit (voire un service), depuis des lieux de production vers les lieux d’utilisation finale. Le réseau de distribution est donc constitué des intermédiaires dont le rôle est de faciliter la distribution – grossistes ou détaillants – des produits et des services d’une entreprise permettant la commercialisation.

Le réseau social

La notion de réseau n’a été reprise que récemment dans le champ social. Bantman (2004) dans son article sur le concept de réseau explique que  ce terme va connaître une théorisation dans le domaine sociologique à partir de travaux américains, en particulier ceux de Barnes (1954) et de Moreno (1934). Barnes (1954, pp. 43-44) utilise le concept de réseau, dans son étude d’une paroisse norvégienne, pour décrire une catégorie résiduaire de relations sociales, fondées ni sur le territoire, ni sur l’occupation, mais plutôt sur la parenté, l’amitié, et la classe sociale.  Moreno fonde la sociométrie dont l’objet est de fournir un instrument de mesure des structures sociales. Elle permet de représenter les relations sociales des membres d’un même réseau. En France, Bourdieu (1980) considère que le réseau constitue le «capital social» d’une personne. Le capital social est définit par Bourdieu comme l’ensemble des ressources actuelles ou potentielles liées à la possession d’un réseau de relations plus ou moins institutionnalisé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 29 mars 2012 par dans Articles, et est taguée .
%d blogueurs aiment cette page :