Isabelle Quentin

Usages, numérique, éducation, réseaux d'enseignants, MOOC

Méthodologie et méthodes de l’étude de cas

L’étude de cas est une méthodologie qui est employée pour étudier quelque chose de spécifique dans un phénomène complexe. Il existe dans la littérature de nombreuses définitions du terme de cas. Bichindaritz (1995) propose de le définir comme un ensemble de données empiriques. De façon plus générale, un cas peut être considéré comme un objet, un événement ou une situation constituant une unité d’analyse. Hamel (1997), de son côté  montre que l’étude de cas consiste à rapporter un événement à son contexte et à le considérer sous cet aspect pour voir comment il s’y manifeste et s’y développe. En d’autres mots, il s’agit, de saisir comment un contexte donne acte à l’événement que l’on veut aborder » (p. 10).

Leplat (2002) précise que le cas peut être considéré comme un événement situé. Le cas est compris comme un système intégré et en fonctionnement. Par ailleurs, l’étude de cas, échappe à une vue purement disciplinaire. Puisqu’il est ancré dans la pratique, il décloisonne les champs de connaissances et permet de les articuler les uns avec les autres. Hamel (1997) a bien souligné ces exigences. Il précise que par définition, l’étude de cas fait appel à diverses méthodes, que ce soit l’observation, l’entretien semi-directif ou des techniques d’analyse du contenu. La variété des méthodes utilisées s’inscrit dans le but de croiser les angles d’étude ou d’analyse (p. 103). Il précise un peu loin que les données recueillies peuvent ainsi se recouvrir et s’éclairer réciproquement pour mieux mettre en relief le cas ciblé (p. 105).

Les forces de l’Étude de cas

Flexibilité : Le format des études de cas permet à des chercheurs de commencer par de larges questions puis de se focaliser, en fonction des premières observations sur des points particuliers plutôt que de prévoir chaque résultat avant que l’expérience ne soit entreprise.
Emphase sur le contexte : Les études de cas se spécialisent dans la mise en lumière de données profondes ou des descriptions épaisses concernant un sujet ou un petit groupe de sujets.

Les faiblesses de l’Étude de cas

Subjectivité Inhérente : L’approche se fonde sur l’interprétation personnelle des données et des inférences. Les résultats peuvent ne pas être généralisables
Investissement élevé : Les études de cas peuvent être hors de portée pour beaucoup de projets de recherche à grande échelle.
Considérations Morales : L’intégrité personnelle, la sensibilité et les préjudices possibles pour les personnes dont on étudie les activités doivent être bien pris en compte.

Références

Benavent, C. (2005). Méthodologie de la recherche : la méthode d’études de cas. consultable en ligne. christophe.benavent.free.fr/IMG/pdf/EtudedeCas_UCL_2005.pdf

Bichindaritz, I. (1995). Incremental concept learning and case-based reasonning : for a cooperative approach. In I.D. Watson (Ed.), Progress in case-based reasoning (p. 91- 106), Berlin, Springer.

Hamel, J. (1997). Étude de cas et sciences sociales, Paris, L’Harmattan.

Leplat, J. (2002 ) De l’étude de cas à l’analyse d’activité. Pistes, vol 2, novembre 2002. consultable en ligne à l’adresse http://www.pistes.uqam.ca/v4n2/articles/v4n2a8.htm

10 commentaires sur “Méthodologie et méthodes de l’étude de cas

  1. Ouaret
    13 novembre 2016

    thank’s

    J'aime

  2. zerouali
    27 juin 2016

    merci bcp

    J'aime

  3. kone oumar (@Okone268Oumar)
    25 février 2016

    merci beaucoup pour ces details sur etude de cas

    J'aime

  4. Anny
    29 décembre 2015

    merci pour toutes ces informations, je les mettrais en pratique

    J'aime

  5. Christian
    29 septembre 2015

    merçi beaucoup pour toute ces
    detail

    J'aime

  6. yan
    27 septembre 2015

    merci beaucoup.
    très instructif

    J'aime

  7. Romain
    22 avril 2015

    Bonjour,

    Superbe toutes ces explications sur l’étude de cas ! Dans notre métier de SEO nous sommes confrontés tous les jours à analyser ce genre de chose.

    Je suis entièrement d’accord avec vous concernant le fait qu’une étude de cas peut être limité car cela reste un jugement personnel sur les faits…

    Sinon, dans le cadre pédagogique, on peut voir très clairement que ce type de « matière » sont les plus appréciés car elles permettent de comprendre rapidement un sujet.

    Romain

    J'aime

  8. mademoisellefrench1990
    12 mars 2015

    Merci beaucoup pour ce partage🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 2 avril 2012 par dans Articles, Méthodologie, et est taguée , .
%d blogueurs aiment cette page :