Isabelle Quentin

Usages, numérique, éducation, réseaux d'enseignants, MOOC

Les champs métaphoriques utilisés pour témoigner d’une expérience d’apprenants de MOOC

La métaphore est une figure qui consiste à désigner un objet ou une idée par un mot qui convient par un autre objet ou une autre idée liés par analogie. Ce billet rend compte de l’analyse des métaphores utilisées dans des entretiens semi directifs conduits auprès de 23 apprenants de MOOC. Nous avons repris la méthode exposée par Mazzotti en 2002. Nous avons relevé toutes les métaphores utilisées par les locuteurs. Nous les avons ensuite regroupés par champs lexicaux afin d’accéder à une interprétation plus fine des arguments développés par les locuteurs.

Relever de façon exhaustive les métaphores peut s’avérer délicat dans la pratique. Lakoff et Johnson (1985) ont montré que les métaphores ne sont pas seulement affaire de langage mais qu’elles structurent nos pensées, nos attitudes et nos actions. Notre langage tout entier dans son usage le plus quotidien est traversé par la métaphore et une grande partie de notre système conceptuel est structuré métaphoriquement. Ceci rend complexe le repérage systématique des métaphores et peut introduire un biais. Néanmoins, notre objectif étant de repérer les métaphores reprises de façon récurrente par les répondants, nous pensons que leur fréquence d’utilisation les rend davantage visible. Les métaphores employées de façon régulière ont finalement peu de chance d’échapper à notre analyse.

l’eau, la vague et la noyade

vagueLes métaphores relatives au champ lexical de l’eau ont été fréquemment utilisées par les apprenants interviewés pour décrire leur expérience. Nos interprétations des significations des métaphores liées à ce champ lexical mettent en évidence des argumentations très différentes voire opposées selon les répondants.

Une partie des répondants cherchent à signifier que la charge de travail imposée par les concepteurs du MOOC était tout à fait supportable et intégrable sans difficulté dans leurs activités quotidiennes.

Je regarde les ressources proposées quand je veux, Il y en a trois par semaine, c’est pas la mer à boire. U13 à propos du MOOC ItyPA

A l’opposé, d’autres répondant ont présenté des analogies relatives à la noyade. Ce type de métaphores sert deux arguments différents. Le premier est relatif à la charge de travail présentée, cette fois, comme étant trop importante ou trop difficile à réaliser. Le second argument développé est le fait de s’être senti perdu parmi l’ensemble des autres apprenants sans parvenir à se distinguer de la masse constituée par le groupe.

Il y avait trop de monde je trouve, on avait l’impression d’être noyé dans la masse. U23 à propos du MOOC Edulib HEC Montreal

Enfin, une répondante explique qu’elle a été emportée par ses activités dans le MOOC, comme elle l’aurait été par une vague.

C’est quelque chose de prenant dans un sens positif. On est pris à l’intérieur d’une vague. U5 à propos du MOOC ABC de la gestion de projet

Un joyeux désordre

Ce champ lexical a servi à décrire le fonctionnement de deux MOOC, ResOP et ItyPA. Pour cela les répondants se sont appuyés sur des analogies avec le bazar, le fouillis voire le bordel.

Pour moi c’était le bordel, il y en avait dans tous le sens avec des groupes qui se créaient partout. U7 à propos du MOOC ItyPA

Si je devais le décrire en un seul mot, ce serait le fouillis. U5 à propos du MOOC ReSOP

Ce qui est remarquable, c’est que le désordre qui est ainsi suggéré ne semble pas toujours gêner les apprenants, plusieurs d’entre-deux ont suivi ces MOOC jusqu’au bout et ils associent ce champ métaphorique avec l’adjectif joyeux.

Un joyeux bordel, vraiment avec tout ce que cela peut impliquer de créativité, moi j’ai bien aimé, c’est une auberge espagnole. U8 à propos du MOOC ItyPA

Butiner pour aider les autres apprenants

butinageLe butinage consiste pour certains insectes, notamment les abeilles ouvrières, à récolter le pollen et le nectar des fleurs pour produire du miel. En butinant, l’abeille participe à la production de nombreuses cultures et contribue aussi à la qualité des récoltes. Cette métaphore est couramment utilisée pour décrire certaines situations de navigation sur Internet. L’internaute qui butine peut accéder à une information différente de celle qu’il recherchait au début mais qui in fine va l’intéresser. La métaphore du butinage a été utilisée par un répondant pour décrire son activité dans le MOOC ItyPA :

J’ai adopté la posture d’un adulte qui butine. C’était une curiosité intellectuelle, une ouverture, U8 à propos de son activité dans le MOOC ItyPA

Ce qui est remarquable c’est que ce répondant ajoute Du coup je me suis pas mise dans une position d’apprenant, je n’ai pas été une bonne élève. U8 à propos de son activité dans le MOOC ItyPA. Ainsi, elle oppose le fait de butiner, c’est-à-dire naviguer parmi les ressources proposées au sein du MOOC et une activité d’apprenant qu’elle assimile à une activité scolaire. U8 rajoute un peu plus loin Moi je pratiquais déjà tout çà. Je suis intervenue un peu comme une grande sœur. Finalement la métaphore du butinage lui permet d’expliquer qu’elle ne s’est pas contrainte au scénario proposé par les concepteurs du MOOC ItyPA. Elle l’a suivi au fil des ses envies dans le but d’aider les autres apprenants plutôt que pour acquérir elle-même de nouvelles connaissances.

Référence

Mazzotti, T. B. (2002). Analyse des métaphores: une approche pour la recherche sur les représentations sociales. GARNIER, C.; DOISE, W. Les représentations sociales: balisage du domaine d’études. Montréal: Éd. Nouvelles, 207-226.

3 commentaires sur “Les champs métaphoriques utilisés pour témoigner d’une expérience d’apprenants de MOOC

  1. Pingback: Les champs métaphoriques utilisés...

  2. Christine Vaufrey
    31 janvier 2014

    Dans ITyPA, la métaphore aquatique a une longue histoire🙂 En introduction à la première séquence de la première saison, Dave Cormier, co-créateur des MOOCs connectivistes et créateur de l’acronyme MOOC, a enjoint les participants à ne pas avoir peur du noyage. Mot qui a eu un grand succès sur les réseaux et pendant toute la durée du cours !

    J'aime

    • isabellequentin
      31 janvier 2014

      Merci Christine pour cette précision. Elle permet effectivement de mieux comprendre les choses et de bien les replacer dans leur contexte.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 30 janvier 2014 par dans Articles, et est taguée , , , .
%d blogueurs aiment cette page :