Isabelle Quentin

Usages, numérique, éducation, réseaux d'enseignants, MOOC

Ce que les apprenants d’ItyPA 2 ont mis en avant dans leur présentation

131 apprenants ont pris le temps de publier un message sur le forum d’ItyPA 2 dans le but de se présenter. Le texte intégral des 131 présentations a été copié et mis en forme afin de le rendre compatible avec le logiciel IRaMuTeQ. Les erreurs orthographiques ont été corrigées. Les lettres du corpus ont été passées en minuscules. J’ai conservé les caractères alphanumériques et sélectionné l’option de lemmatisation. Les verbes ont été ramenés à leur forme infinitive, les noms au singulier et les adjectifs au masculin singulier. Les formes actives gardées pour les analyses sont les adjectifs, les noms communs et les verbes.

L’analyse de similitudes (ADS) d’IraMUTEQ permet de visualiser sur un graphe la proximité et les relations entre les différentes formes actives d’un corpus textuel. Voici le graphe résultant de l’ADS sur le corpus constitué des présentations des apprenants d’ItyPA 2 :

ADS

Des apprenants qui déclarent s’être inscrits au MOOC ItyPA 2 par curiosité …

Un premier élément vient conforter un résultat antérieur (Quentin, à paraître). En analysant les contenus 23 entretiens semi directifs de discours menés auprès d’apprenants de MOOC j’avais mis en évidence trois types d’intention. L’intention la plus souvent mentionnée par les apprenants (15/23) est la volonté de mieux comprendre le dispositif MOOC en lui-même. Dans leurs discours, les répondants évoquent de la curiosité et un intérêt pour le phénomène en lui même. Ce résultat est confirmé par ceux issus de l’analyse des présentations des apprenants du MOOC ItyPA 2. Sur le graphe schématisant les résultats de l’ADS, les mots s’inscrire et curiosité qui sont situés sur la même arrête. L’adjectif curieux est également associé au mot bonjour, c’est-à-dire qu’il vient la plupart du temps en tout début de présentation.

… Ou pour partager des expériences et réaliser des apprentissages personnels

Le graphe de similitudes produit par IraMUTEQ montre que dans leur présentation, les apprenants d’ItyPA 2 écrivent qu’ils ont souhaité suivre ce MOOC afin d’acquérir des connaissances. Ils mettent également en avant leur intention de partager des expériences comme dans l’extrait de présentation qui suit :

À force d’entendre parler des MOOCs presque tous les jours, voire d’en parler moi-même sans trop savoir quels en sont les enjeux, j’ai décidé de franchir le pas en m’inscrivant à ITyPA 2. J’espère y participer activement en partageant connaissances et expérience.

…. En échangeant avec les autres

Les mots apprentissage et personnel et connaissance sont situés sur deux branches d’une même arrête. Or, le MOOC ItyPA 2 était présenté par son équipe pédagogique comme un MOOC répondant aux principes du connectivisme (Siemens & Downes, 2008). En théorie, les connaissances devaient s’acquérir grâce aux connexions entre les apprenants eux-mêmes. L’association des mots apprentissage et personnel et connaissance a donc aiguisé notre curiosité. Une lecture attentive des textes des présentations montre qu’en réalité les apprenants ne décrivent pas l’apprentissage comme étant une activité individuelle. Ils reprennent l’objectif du MOOC ItyPA 2 dans leur présentation : développer son environnement personnel d’apprentissage. Dans les présentations, l’apprentissage est présenté comme une activité de groupe.

L’exploration des savoirs d’expérience sur lesquels on peut bâtir autrement des apprentissages peut aussi – et c’est souhaitable – se faire en groupe parce que les différences singulières vont amener de nouvelles questions et enrichir le travail que l’on peut faire en commun.

Les enseignants de notre corpus présentent le numérique comme un instrument qu’il faut maîtriser et utiliser professionnellement

Une autre arrête a retenu notre attention, les mots numérique est associé à deux autres formes actives, pratique et outil. Ce qui est remarquable c’est que le mot outil est lui-même associé aux formes actives élève et réseau social. Dans leur présentation, les apprenants d’ItyPA 2 (qui sont pour moitié des personnes évoluant professionnellement dans le secteur de la formation et de l’éducation) considèrent que les technologies du numérique sont des instruments qu’ils doivent maîtriser dans un cadre professionnel.

Il fallait donc d’urgence que j’actualise mes connaissances des nouveaux outils qu’on trouve sur Internet, et que je les fasse découvrir à mes élèves.

Passionné par les TICE, l’utilisation pédagogique de tous ces outils et par le numérique en général, je tente depuis plusieurs années d’utiliser les réseaux sociaux comme outil professionnel et pédagogique en accompagnant des projets d’utilisation en classe.

Référence

Siemens, G., Downes S. (2008) The Connectivism and Connective Knowledge course (CCK08), référencé sur hhttps://sites.google.com/site/themoocguide/3-cck08—the-distributed-course

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 12 août 2014 par dans Articles, et est taguée , , , .
%d blogueurs aiment cette page :