Isabelle Quentin

Usages, numérique, éducation, réseaux d'enseignants, MOOC

Mes activités de recherche

Thèse : Fonctionnement et trajectoires des réseaux en ligne d’enseignants

Date : 2010 -2012

Directeur de thèse : Eric Bruillard

Lieu : UMR STEF, ENs Cachan- Ifé

Problématique

En France, de nombreux enseignants sont impliqués dans des réseaux professionnels en ligne pour échanger, concevoir collectivement ou partager des ressources pédagogiques. Ces réseaux concernent tous les niveaux d’enseignements, du primaire au supérieur et la plupart des disciplines scolaires. Certains de ces réseaux (Sésamath, WebLettres ou les Clionautes) bénéficient d’une forte audience. Mon travail de thèse avait pour objectifs d’apporter une meilleure compréhension de leurs modes de fonctionnement, d’identifier sur quoi et comment les enseignent interagissent dans les réseaux dont ils sont membres et ce qu’ils attendent comme bénéfices ou avantages en retour.

Contributions et perspectives

Les réseaux d’enseignants sont des organisations complexes et en mutation permanente. Pour en étudier le fonctionnement, j’ai observé de façon participante 4 réseaux différents sur des périodes longues variant de 6 à 36 mois. J’ai également procédé à des analyses ciblées concernant certains aspects spécifiques tels que la construction des identités numériques des membres (1 495 profils analyses) ou les stratégies conversationnelles mises en œuvre par les locuteurs (3 324 échanges). J’ai recueilli les opinions des personnes responsables des réseaux et des membres impliqués (N= 28) et analysé les réponses de trois enquêtes en ligne (N=111)

Mon travail de thèse infirme l’hypothèse d’un fonctionnement sous la forme d’une collaboration systématique entre les membres. Mes résultats montrent que la nature des règles de fonctionnement est essentielle pour expliquer ce que produisent les enseignants dans leurs réseaux. Dans certains réseaux, fonctionnant avec des règles souples, les enseignants mutualisent des collections de ressources individuelles. Ces réseaux se développent en fonction des stratégies personnelles de leurs membres et sont souvent peu pérennes. Dans d’autres, des enseignants acceptent de se plier à des règles contraignantes pour produire collectivement des ressources en conformité avec les valeurs qu’ils partagent et qu’ils souhaitent diffuser.

Ma thèse offre des pistes de recherche sur la place que pourrait occuper les réseaux d’enseignants par rapport à d’autres organisations du système éducatif français, comme les syndicats professionnels, les producteurs de logiciels éducatifs ou les éditeurs de manuels scolaires. Les connaissances partagées et créées dans les réseaux d’enseignants pourraient être à l’origine d’une nouvelle identité professionnelle et favoriser la mise en œuvre d’évolutions dans les pratiques professionnelles des enseignants qui s’impliquent dans ces réseaux en ligne.

2013-2016 chargée de recherche (STEF ENS Lyon et Cachan) : mieux comprendre les apprenants de MOOC

Problématique

Les MOOC (Massive Open Online Course) connaissent un engouement important depuis 2012. Si l’offre de MOOC est abondamment alimentée et discutée, peu de travaux sont consacrés à une meilleure compréhension des motivations des personnes qui suivent ce type de formations. Les premières recherches ont rendu compte du profil des apprenants (âge, genre, niveau d’étude, pays d’origine, etc.) à partir de l’analyse quantitative de données extraites des plateformes de MOOC ou de l’analyse des réponses à des questionnaires postés en ligne. J’ai cherché à compléter ces résultats en proposant une approche méthodologique qualitative afin de mettre en lumière les intentions et les motivations des apprenants. Pour cela, j’ai mené une série d’entretiens semi directifs (N=22), analysé les échanges publiés sur les forums du MOOC ItyPA2 (1 059 messages ont été postés par 218 locuteurs) et le contenu des billets de blogues postés (28 billets) par les apprenants pour relater leur expérience.

Contributions et perspectives

Mes résultats mettent en lumière l’importance des échanges entre participants et la mise en avant des qualités personnelles de l’enseignant. Ces deux éléments sont présentés par les participants de MOOC comme étant l’une des clés de la réussite des MOOC. Les répondants aux entretiens semi directifs expliquent que les MOOC sont un moyen de valider des compétences obtenues sur le terrain par l’acquisition d’un savoir plus académique. Pour eux, il est important que le MOOC soit supporté par une université ou une école prestigieuse. Cela représente un gage de sérieux et de qualité. 4 répondants déclarent que suivre un MOOC est un moyen d’entretenir et de développer sa présence numérique. Les MOOC incitent en effet leurs apprenants à utiliser différents réseaux sociaux pour interagir et facilitent, de ce fait, la mise en relation avec d’autres professionnels. Pour eux, l’important n’est pas tellement d’obtenir un certificat mais bien d’apprendre de nouvelles choses. Dans leurs discours, ils évoquent l’existence d’une communauté de suiveurs de MOOC. Ils se retrouvent d’un MOOC à l’autre, apprennent ainsi à se connaître et finissent parfois par s’associer pour réaliser des projets communs. Pour ce type d’apprenants, le choix des MOOC se fait souvent au hasard de leur navigation sur internet en fonction de leurs envies du moment.
L’analyse des contenus des messages postés par les locuteurs les plus actifs d’ItyPA 2 (Quentin, & Condé, 2016) a révélé qu’ils ont endossé des rôles différents, chacun à leur manière et avec leur propre style. Ils ont été tuteurs d’autres apprenants, animateurs des échanges autour du MOOC, apporteurs de ressources pédagogiques. Il nous semble que cette répartition des rôles a participé à la réussite du MOOC ItyPA 2. Ces premiers résultats ont été inattendus car ils ont infirmé la plupart de nos hypothèses initiales. A des fins de mise en perspective, nous pensons qu’il serait intéressant d’analyser en mettant en œuvre les mêmes méthodes, les messages postés par les autres locuteurs du MOOC ItyPA 2. Cela nous permettrait d’identifier si les participants moins actifs endossent eux aussi des rôles. Dans le cas d’une réponse affirmative, ces rôles sont-ils similaires à ceux pris en charge par les locuteurs très actifs ? Notre recherche mériterait également d’être étendue à d’autres MOOC. En effet, les quatre locuteurs très actifs sur ItyPA 2 sont des adeptes des formations de type MOOC. Ceci nous permettra de déterminer s’ils adoptent le même comportement rédactionnel et s’ils endossent des rôles similaires sur chacun des MOOC qu’ils suivent.

Participation à des activités financées de recherche

2014-2018 Participation au projet ANR ReVEA (Ressources vivantes pour l’enseignement et l’apprentissage)

Ce projet de recherche a pour objectifs de dresser une cartographie des ressources utilisées par les enseignants du secondaire dans un cadre professionnel, de documenter et d’expliquer les évolutions en cours, dues à différents facteurs tels que la généralisation du recours au numérique, l’approche par compétences, l’intégration de savoirs nouveaux ou les demandes croissantes de personnalisation et d’interactivité. Les résultats intermédiaires de ce projet de recherche sont consultables à l’adresse https://www.anr-revea.fr/

2012-2014 Participation au projet RPE (Réseaux Professionnels des Enseignants)

Cette activité de recherche s’inscrit dans le prolongement des travaux réalisés dans le cadre de ma thèse. Le RPE est à la fois un réseau social professionnel et une plateforme de contenus. Le concept repose sur la conviction que les usages des réseaux sociaux constituent la voie d’accès privilégiée à une nouvelle façon de construire et d’exploiter les contenus éducatifs. Mon travail a consisté à proposer un certains de nombre de recommandations lors de la conception du RPE.

2012 Évaluation de l’expérimentation Classes Ultra Mobiles de l’académie de Lyon

Le centre Erasme et la société SFR ont confié au laboratoire STEF une étude. Il s’agissait de rendre compte de la dynamique d’utilisation des Classes Ultra Mobiles livrées dans quelques collèges expérimentaux de l’académie de Lyon en répondant aux questions suivantes De quelle manière les Classes Ultra Mobiles sont-elles utilisées dans les établissements ? Quels changements de pratiques sont introduits par les enseignants ? Quels types de travaux sont donnés aux élèves ? Mon travail a donné lieu à la publication d’un rapport intermédiaire consultable à l’adresse https://www.erasme.org/IMG/pdf/cum-rapport_interme_diaire-juillet2012-2.pd

2012 Cartographie des structures associatives impliquées dans la recherche en e-éducation.

Rapport interne pour le groupe de pilotage du projet pour la DGESIP-MINES, la DGRI, l’Ifé, l’université Pierre et Marie Curie, l’université de Lorraine, laboratoire STEF et le réseau ATIEF.

Un commentaire sur “Mes activités de recherche

  1. Pingback: Participation à une recherche pour l’ENS Cachan | Manon Silvant

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :